Compte rendu Boomerang du 11 Septembre 2022 – Les Orgues – n°15

Personnes présentes : Benjamin, Charles, Sébastien, Tahar

Remarques générales :

J’ai trouvé cette première sortie de l’année très motivante. Il y eut beaucoup de monde tout l’après midi ( certaines familles sont restées plusieurs heures ), et de tous les âges ( un peu moins à la fin ou c’était surtout des enfants, environ 8-12 ans ). De plus, il semble que tous les milieux sociaux se sont côtoyés. Enfin il y eut de nombreux dons.

Beaucoup de monde connaissant déjà le Boomerang mais aussi, comme toujours, certains qui découvrent. Ce sont ceux qui connaissent déjà qui en général restent plus longtemps ( pas systématiquement non plus ) sans doute se sentent-ils plus à l’aise au fur et à mesure des sorties.

Benjamin et Sébastien ont remarqué que de manière générale, les personnes s’impliquant dans le Boomerang sont plutôt celles qui ne font pas partie d’autres associations, de collectifs, etc. En général les personnes déjà actives ailleurs peuvent aussi venir sur le Boomerang mais sans s’y investir autant que d’autres.

Faits notables :

  • Plusieurs propositions de bénévolat, de la part d’enfants comme d’adultes. Par exemple deux jeunes sœurs ( environ 10 ans ), qui semblent très enthousiastes. Elles ont passé tout l’après midi là, par exemple en s’occupant de servir les boissons à tout le monde, en proposant même aux passants qui parfois s’arrêtaient pour remercier mais qui semblaient souvent surpris et/ou trop occupés pour s’arrêter. Elles ont eu l’air de se sentir très à l’aise au sein de l’espace de gratuité et ont adopté un comportement original qu’elles ont choisi. Elles ont signifié leur envie de revenir lors des prochaines sorties. Des adultes, plutôt des femmes, dont certaines sont restées un loin moment, ont aussi proposé de revenir aider les prochaines fois. Un homme venu dès le début de l’après midi s’est montré intéressé par cette action, a regardé ce qu’il y avait et a ensuite ramené de chez lui des cartons pour mieux ranger les objets. Il est resté longtemps à discuter.
  • Une dizaine d’enfants a pu dessiner sur l’arrière du camion avec les feutres et cela a bien marché, ils se sont facilement appropriés l’espace. Certains ont aussi écrit leur nom par exemple. Les enfants intègrent-ils plus facilement le mode de fonctionnement de cet “outil convivial” ?
  • Beaucoup de discussions entre les utilisateurs du Boomerang, entre eux et nous, entre nous. Ainsi des familles se rencontrent, des enfants aussi. J’ai pu pour ma part discuter avec un homme travaillant au secours catholique, qui s’est montré intéressé et a fait quelques analogies entre notre action et la sienne. Ou encore avec un autre qui habite aux orgues et qui a pris en photo le programme des prochaines sorties afin de le mettre sur un réseau social pour que de nouvelles personnes connaissent et viennent. Enfin, un autre exemple : une jeune femme est venue avec son bébé prendre quelques affaires, a discuté un peu puis est repartie. Elle est revenue plus tard, après avoir déposé son bébé, et nous a raconté un peu son parcours : d’abord à la rue, elle habite depuis peu de temps aux Orgues.
  • En début d’après-midi un homme est venu avec un caddie qu’il a rempli avec des objets du Boomerang et s’est énervé en partant lorsqu’on lui a dit quelque chose. Un peu plus tard, Tahar s’est éloigné et l’a vu plus loin sur l’avenue en train de vendre ce qu’il avait pris : il est allé le voir pour le lui reprocher. Quelques temps après, le vendeur est venu apporter des affaires en s’excusant et finalement s’est « réconcilié » avec Tahar. Il a dit qu’il ferait des dons lors des prochaines actions.
  • A la fin de la journée, comme lors d’une précédente action au même endroit, un groupe d’enfants s’est installé sur des chaises et, tournés vers les passants ils ont joué chacun d’un instrument afin de réaliser une sorte de concert, en mettant devant eux un gobelet au cas où certains voudraient les remercier avec quelques pièces. Ils ont récolté moins d’argent que la dernière fois mais un jeune homme a pu leur faire un cours de musique improvisé et a joué avec eux, après les avoir écoutés un moment. Certains dans ce groupe se sont rencontrés à cette occasion et parmi eux quelques uns avaient déjà participé au concert improvisé de la dernière fois.

OpenEdition vous propose de citer ce billet de la manière suivante :
Charles Péchon (17 septembre 2022). Compte rendu Boomerang du 11 Septembre 2022 – Les Orgues – n°15. Développement endogène et espaces de gratuité. Consulté le 17 juillet 2024 à l’adresse https://doi.org/10.58079/o209


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search